La psychothérapie en 4 questions

Blouet psychothérapeute Vélizy Versailles Chaville ViroflayUne psy­cho­thé­ra­pie, qu’est-ce que c’est au jus­te ?
Une psy­cho­thé­ra­pie est une rela­tion d’aide, c’est l’accompagnement d’une per­son­ne pour amé­lio­rer son bien-être psy­chi­que et phy­si­que ou c’est l’accompagnement d’un cou­ple pour l’aider à (re)trouver un équi­li­bre satis­fai­sant. Une psy­cho­thé­ra­pie s’appuie en géné­ral sur une rela­tion inter­per­son­nel­le dans un cadre sécu­ri­sant (confi­den­tia­li­té, bien­veillan­ce, déon­to­lo­gie, enga­ge­ment mutuel…).

Une psy­cho­thé­ra­pie, pour­quoi, pour qui ?
On se tour­ne sou­vent vers la psy­cho­thé­ra­pie dans un moment de cri­se dans sa vie affec­ti­ve ou pro­fes­sion­nel­le, mais une souf­fran­ce psy­chi­que chro­ni­que ou un symp­tô­me récur­rent sont aus­si des rai­sons de se fai­re accom­pa­gner. De même, une thé­ra­pie de cou­ple peut aider à fran­chir un cap dif­fi­ci­le mais peut éga­le­ment per­met­tre d’améliorer et d’enrichir la rela­tion conju­ga­le.
Voici des exem­ples de motifs de consul­ta­tion :
• Difficultés rela­tion­nel­les (vie amou­reu­se, socia­le, pro­fes­sion­nel­le…)
• Dépression
• Souffrance au tra­vail, burn out
• Addictions
• Phobies
• Manque d’estime de soi, de confian­ce en soi
• Sentiment de hon­te,
• Stress exces­sif, angois­se et anxié­té
• Solitude
• Difficultés sexuel­les
• Franchissement des gran­des éta­pes de la vie (deve­nir adul­te, pren­dre sa retrai­te, vieillir…)
• Crise de vie (deuil, sépa­ra­tion, chô­ma­ge)
• Crise de cou­ple
• Quête de sens
• Troubles du com­por­te­ment ali­men­tai­re
• Troubles psy­cho­so­ma­ti­ques
• Troubles de la per­son­na­li­té
• Difficultés à com­mu­ni­quer
• Difficulté à fai­re des choix
• Sentiment de ne pas pou­voir pren­dre sa pla­ce
• Envie de trou­ver un meilleur épa­nouis­se­ment dans sa vie per­son­nel­le et pro­fes­sion­nel­le
• …

Comment se pas­se une psy­cho­thé­ra­pie ?
La durée et les moda­li­tés d’une psy­cho­thé­ra­pie sont très varia­bles. Il exis­te des thé­ra­pies cor­po­rel­les, d’autres sont essen­tiel­le­ment ver­ba­les. En ce qui me concer­ne, je pra­ti­que la Gestalt-thé­ra­pie (voir ma pra­ti­que de la psy­cho­thé­ra­pie).

Choisir une psy­cho­thé­ra­pie et un psy­cho­thé­ra­peu­te
Il exis­te un grand nom­bre de psy­cho­thé­ra­pies (la psy­cha­na­ly­se, les métho­des com­por­te­men­ta­les, les psy­cho­thé­ra­pies « huma­nis­tes » – cou­rant auquel se rat­ta­che la Gestalt-thé­ra­pie…). Chaque cou­rant a son inté­rêt mais l’essentiel res­te que vous puis­siez trou­ver le thé­ra­peu­te qui vous convient pour débu­ter le tra­vail.