La psychothérapie en 4 questions

Blouet psychothérapeute Vélizy Versailles Chaville ViroflayUne psy­cho­thé­ra­pie, qu’est-ce que c’est au juste ?
Une psy­cho­thé­ra­pie est une rela­tion d’aide, c’est l’ac­com­pa­gne­ment d’une per­sonne pour amé­lio­rer son bien-être psy­chique et phy­sique ou c’est l’accompagnement d’un couple pour l’aider à (re)trouver un équi­libre satis­fai­sant. Une psy­cho­thé­ra­pie s’ap­puie en géné­ral sur une rela­tion inter­per­son­nelle dans un cadre sécu­ri­sant (confi­den­tia­li­té, bien­veillance, déon­to­lo­gie, enga­ge­ment mutuel…).

Une psy­cho­thé­ra­pie, pour­quoi, pour qui ?
On se tourne sou­vent vers la psy­cho­thé­ra­pie dans un moment de crise dans sa vie affec­tive ou pro­fes­sion­nelle, mais une souf­france psy­chique chro­nique ou un symp­tôme récur­rent sont aus­si des rai­sons de se faire accom­pa­gner par un psy. De même, une thé­ra­pie de couple peut aider à fran­chir un cap dif­fi­cile mais peut éga­le­ment per­mettre d’a­mé­lio­rer et d’en­ri­chir la rela­tion conjugale.
Voici des exemples de rai­sons pour com­men­cer une psychothérapie :

  • Difficultés rela­tion­nelles (vie amou­reuse, sociale, pro­fes­sion­nelle…) : timi­di­té, échecs à répé­ti­tion, obsessions…
  • Dépression, déprime récur­rente, tris­tesse sans cause
  • Angoisse et anxié­té, stress exces­sif, peurs chro­niques, crises de panique,
  • Souffrance au tra­vail, burn out
  • Addictions (alcool, tabac, jeux vidéos…)
  • Phobies
  • Manque d’estime de soi, de confiance en soi, pro­blèmes d’image, affir­ma­tion de soi, syn­drome de l’imposteur
  • Conduites répé­ti­tives
  • Sentiment de honte
  • Solitude, replis sur soi
  • Difficultés sexuelles
  • Franchissement des grandes étapes de la vie (deve­nir adulte, prendre sa retraite, vieillir…)
  • Crise de vie (deuil, sépa­ra­tion, chô­mage, recon­ver­sion, retraite…)
  • Crise de couple, conflits conjugaux
  • Violences fami­liales ou conjugales
  • Questionnement exis­ten­tiel (quête de sens, finitude…)
  • Sentiment d’un manque d’épanouissement per­son­nel, mal-être, sen­ti­ment de vide, de manque d’énergie et de motivation…
  • Troubles du com­por­te­ment ali­men­taire (bou­li­mie, ano­rexie, ortho­rexie, pro­blèmes de poids…)
  • Insomnies, cau­che­mars récurrents
  • Troubles psy­cho­so­ma­tiques, dou­leurs sans causes identifiées
  • Troubles de la personnalité
  • Absence ou excès d’émotions
  • Traumatismes, stress post-traumatique
  • Difficultés à communiquer
  • Dépendance affec­tive, angoisse d’abandon ou de rejet, jalou­sie, emprise
  • Difficulté à faire des choix
  • Sentiment de ne pas pou­voir prendre sa place, mener sa vie, pro­cras­ti­na­tion excessive
  • Envie de trou­ver un meilleur épa­nouis­se­ment dans sa vie per­son­nelle et professionnelle

Comment se passe une psychothérapie ?
La durée et les moda­li­tés d’une psy­cho­thé­ra­pie sont très variables. Il existe des thé­ra­pies cor­po­relles, d’autres sont essen­tiel­le­ment ver­bales. En ce qui me concerne, je pra­tique la Gestalt-thé­ra­pie (voir ma pra­tique de la psy­cho­thé­ra­pie).

Choisir une psy­cho­thé­ra­pie et un psychothérapeute
Il existe un grand nombre de psy­cho­thé­ra­pies (la psy­cha­na­lyse, les méthodes com­por­te­men­tales, les psy­cho­thé­ra­pies « huma­nistes » – cou­rant auquel se rat­tache la Gestalt-thé­ra­pie…). Chaque cou­rant a son inté­rêt mais l’es­sen­tiel reste que vous puis­siez trou­ver le psy, le thé­ra­peute qui vous convient pour débu­ter le travail.

Antoine Blouet – Psychothérapie /​ 06 66 99 00 83
Mon cabi­net est situé à la limite de Chaville et de Vélizy, près de la gare de Chaville-Vélizy (RER C), à proxi­mi­té de Viroflay, Versailles, Sèvres, Meudon, Jouy-en-Josas et Clamart.